Service clients : 01 76 50 48 48 Voir nos horaires
Nos conseillers sont joignables par téléphone
    Du lundi au samedi de 10h à 18h, sans interruption
|

DEPOPASS en réponse aux problématiques de paiement sur le marché du véhicule d’occasion.

Le marché de l’automobile d’occasion en France continue de croitre et se caractérise par une augmentation des transactions entre particuliers. Cette augmentation est due notamment à la démocratisation des sites de petites annonces. 77% des voitures de plus de 5 ans sont ainsi vendues entre particuliers.

81% des Français ne savent pas reconnaître un faux chèque de banque.

Sondage réalisé en ligne en août 2015 pour DEPOPASS / Serenipay SAS sur un échantillon de 1061 interviewés. Echantillon représentatif de la population française des 18-65 ans, sur les critères de Sexe, Age, Catégorie Socioprofessionnelle et UDA5 (répartition géographique). Méthode d’administration utilisée : méthode des quotas.

Malheureusement, cette tendance qui profite à tous, acheteur comme vendeur, fait également l’affaire des personnes mal intentionnées. Ce marché est soumis à beaucoup moins d’exigences que dans les circuits professionnels et les particuliers manquent souvent de connaissances sur les règles à respecter. Cette situation laisse proliférer de multiples fraudes. Beaucoup d’acteurs de ce marché sensibilisent du mieux qu’ils peuvent sur le risque. En prévention. La solution DEPOPASS a vocation de prendre à bras le corps ce problème afin de transférer une grande partie du risque. Dans le cadre de la solution DEPOPASS, les fonds arrivent et sont provisionnés avant que la cession administrative effectuée entre acheteur et vendeur n’ait lieu. Gage de garantie. De plus, les règlements se font par virement exclusivement, seul moyen de paiement irrévocable. Et transitent exclusivement par S-money, notre maison mère filiale à 100% du Groupe BPCE, Banque Populaire Caisse d’Epargne, second groupe bancaire français.

Parmi les menaces qui pèsent actuellement directement les particuliers lors de la vente ou de l’achat d’un véhicule :
  • Le chèque de banque falsifié

    Le recours au chèque de banque est quasi-systématique lors d’une transaction impliquant un véhicule. Il est le seul moyen de paiement sécurisé à la disposition des particuliers, permettant la simultanéité entre paiement et transfert de propriété du véhicule. Pourtant ce moyen de paiement est facilement falsifiable et les escrocs en ont connaissance. Les copies, même imparfaites, font effet car très peu de particuliers savent reconnaitre un faux chèque de banque. Le chèque de banque n’étant utilisé qu’à de rares occasions. Et les banques utilisant toutes des modèles de chèque de banque différents. De plus, les banques mettent généralement plusieurs jours avant de découvrir le subterfuge puisqu’elles flashent le chèque de banque comme un chèque normal. Et peuvent ne s’apercevoir de la falsification que lors de la compensation du chèque auprès de la banque émettrice. Pour se protéger, les accords interbancaires prévoient un délai de 14 jours pendant lequel chaque banque peut reprendre les fonds qu’elle aurait par erreur crédité. Mais le particulier ayant fait l’erreur d’accepter un faux chèque de banque se retrouve ainsi lésé.

    Durant ce laps de temps, la voiture s’est évanouie dans la nature et le vendeur se retrouve dans une situation très compliquée puisqu’il ne peut prétendre à aucune compensation. En effet, selon la loi, le vendeur a accepté de son plein gré le faux chèque. Son assurance dans la plupart des cas ne fonctionne pas non plus.

  • Un virement étrangement élevé

    Lors d’un virement classique entre deux particuliers, sans l’intervention d’un intermédiaire de confiance comme DEPOPASS, le prétendu acquéreur, résidant le plus souvent à l’étranger, vous demande vos coordonnées bancaires, vous fait un virement d’un montant supérieur à celui initialement prévu et vous demande de rembourser la différence. Après remboursement de la différence, la banque retire les fonds du compte du vendeur car le chèque ayant servi à créditer le compte est faux ou sans provision. DEPOPASS n’accepte pas les virement en provenance de l’étranger.

  • Le paiement par mandat anonyme

    C’est une arnaque qui, bien que de moins en moins utilisée, reste toujours répandu. Le vendeur demande à être payé pour X raison via ce type d’envoi d’argent anonyme. Il promet de ne pas toucher aux fonds tant que la vente ne sera pas effectuée. Mais bien souvent, les fonds sont retirés et l’interlocuteur disparait. DEPOPASS vérifie via son partenaire bancaire les coordonnées et le domicile de chaque intervenant. Les opérations anonymes sont impossibles.

Comme évoqué ci-dessus les arnaques concernant les transactions entre particuliers existent bel et bien sur le web et même avec la plus grande prudence, personne ne peut se prémunir totalement contre ce risque. Qui plus est, les banques ont la possibilité de se dédouaner dans certains cas d’escroquerie, laissant la victime seule dans l’adversité et dans une situation la plupart du temps catastrophique, compte tenu des montants échangés.

Face à ce constat, DEPOPASS A pour vocation d’accompagner les particuliers dans leurs transactions et ainsi leur garantir sécurité et sérénité dans le paiement. (DEPOPASS n’a par contre aucun regard sur le véhicule, objet de la transaction) En s’appuyant sur un système simple et fiable, DEPOPASS joue le rôle de sécurisation des fonds le temps de la transaction. DEPOPASS est une solution de S-money, filiale à 100% du deuxième groupe bancaire français, le groupe Banque Populaire Caisse d’Epargne.

Grace à ce système, le vendeur est assuré que les fonds sont bien présents et disponibles et l’acheteur garde la maitrise de ses fonds à travers le système de code secret de paiement.

DEPOPASS, via S-money, effectue également une stricte vérification des identités en amont de la transaction, qui ne peut démarrer sans que les deux parties aient obtenu le statut de clients validé. Cela permet, avant même le début de la transaction, de bien identifier l’identité et le domicile des intervenants.

DEPOPASS représente ici une alternative crédible et sécurisée face au chèque de banque.